Liverwort

przylaszczki, commun, jaskrowate

L'hépatique est originaire de presque toute l'Europe, ainsi que de l'Amérique du Nord, du Japon et de la Corée. C'est une petite plante à fleurs bleues qui était et est encore une plante importante dans la médecine populaire. Toutes les parties de la plante fraîche sont toxiques (protoanémonine), la plante séchée est non-toxique.

La plante étant devenue rare, elle est désormais une espèce protégée. Elle est donc sous protection et ne peut plus être récoltée dans la nature. L'hépatique a été choisie comme fleur de l'année 2013.

Description de l'usine

L'hépatique pousse de préférence dans les forêts à mi-ombre, sur des sols riches en calcaire. La plante vivace mesure entre 5 et 20 centimètres de haut.

Les fleurs bleu-blanc, bleu à violet apparaissent entre février et avril, les fleurs ont 6-8 pétales. Les feuilles basales sont trilobées, coriaces et apparaissent après la floraison.

Caractéristiques

Noms scientifiques
Anemone hepatica ou Hepatica nobilis

Autres noms
Hippocampe commun, Common hepatica, Pennywort.

Pièces d'usine usagées
Fleurs et herbes à fleurs.

Ingrédients
Anémonine, anthocyanines, émulsifiant, glycosides de flavonol, agents tannants, résine, hépatatisaponine, glucosides de lactone, protoanémonine, saponines.

Période de récolte
De mars à mai.

Contre-indication
Femmes enceintes et mères allaitantes.

Propriétés médicinales

Principales utilisations : Maladies du foie et des voies biliaires.

Effets de guérison

      • Diurétique
      • Protection du foie
      • Blistering
      • Expectorant
      • Antidouleurs

Domaines d'application

      • Gonflement du foie
      • Insuffisance hépatique
      • Problèmes rénaux
      • Problèmes pulmonaires
      • Problèmes de vessie
      • Bronchite
      • Calculs biliaires
      • Toux
      • Laryngite
      • Indigestion
      • Blessures
      • Bronchite
      • Pharyngite
      • Gonflement de la rate
      • Rhumatismes
      • Tuberculose

Toxicité

Attention ! Légèrement toxique. A n'utiliser que dans des préparations prêtes à l'emploi, en homéopathie ou en usage externe.

Formes de préparation

L'hépatique est principalement utilisée séchée, car le poison (protoanémonine) des parties fraîches de la plante irrite la peau en externe et peut provoquer une gastro-entérite (inflammation aiguë du tractus gastro-intestinal) et une néphrite (inflammation des reins) en interne.

Thé

Une cuillère à soupe d'hépatique séchée est versée sur 250 ml d'eau froide et laissée en infusion pendant 6 à 10 heures. Filtrée et bue par petites gorgées tout au long de la journée, elle est efficace contre les maladies du foie et de la bile. On n'utilise pas d'eau chaude car le goût est alors très amer.

Teinture

5 cuillères à soupe bombées d'herbe fleurie séchée sont écrasées et mises dans un grain de 500 ml. Laissez reposer à température ambiante pendant 3 à 4 semaines, puis filtrez. Prendre 10 gouttes sur un morceau de sucre, efficace contre les maladies du foie et de la bile.

Vin

L'hépatique séchée est bouillie dans du vin et filtrée. Le vin très amer est utilisé pour nettoyer la vessie et les reins.

Plante fraîche

L'effet irritant pour la peau de la plante fraîche était autrefois utilisé pour soigner les ampoules des rhumatismes. Une méthode qui ne devrait plus être utilisée aujourd'hui.

Homéopathie

La plante fraîche est utilisée en homéopathie contre les bronchites et les pharyngites.

Histoire

L'hépatique est une plante médicinale populaire dans la médecine populaire, notamment pour les maladies du foiequi lui a donné son nom. Selon la théorie médiévale, la forme de la feuille, qui est censée rappeler le foie, prouve son efficacité contre les maladies du foie. Le foie est ouvert et guéri.

La fleur de l'hépatique était également populaire comme plante magique pour se protéger des maladies. Les trois premières fleurs trouvées sont censées protéger de la fièvre si elles sont consommées toute l'année.

Aujourd'hui, l'hépatique n'a pratiquement plus d'importance en tant que plante médicinale, d'autant plus que la plante est protégée dans la nature. Dans les jardins, on trouve l'hépatique comme plante ornementale, qui est l'une des premières plantes à fleur à annoncer le printemps.

Conseils de culture

La plante est difficile à cultiver. Les graines doivent être stockées entre -5°C et 0°C pendant environ un mois avant de germer. Le temps de germination peut être d'un mois à un an, la température de germination est d'environ 10°C. Il est donc conseillé de cultiver les graines en pots. Bien qu'elle puisse supporter le soleil et l'ombre, elle préfère l'ombre partielle.

Au lieu de graines, l'hépatique peut être propagée par division des racines. L'hépatique aime un mélange de terre calcaire, d'argile et de compost de feuilles. Le sol doit être humide. Ne plantez les petites plantes que lorsque le gel n'est plus à craindre. L'hépatique sécrète par ses racines des substances qui empêchent les plantes de pousser dans les environs. Si l'hépatique aime son habitat, elle se multiplie pour former un grand peuplement.

Conseils de collecte

La collecte dans la nature n'est pas autorisée, car la plante est protégée. Seules les parties supérieures sont récoltées. Les fleurs sont rapidement amenées à l'ombre et y sont séchées. Lors de la cueillette, il faut faire attention au contact avec la peau, car la protoanémonine peut entraîner de graves réactions cutanées (allergie à la renoncule, dermatite de la renoncule ou dermatite des prés) avec formation de cloques. Lorsque la plante est séchée, le poison disparaît.

 

Liverwort (Wiktionary)

English

Wikispecies

Etymology

From Middle English liverwort, lyverwort, from Old English liferwyrt, equivalent to liver +‎ wort, from the belief that some species looked like livers and were useful for treating the liver medicinally.

Pronunciation

  • (Received Pronunciation) IPA(key): /ˈlɪv.ə.wɜːt/
  • (US) IPA(key): /ˈlɪv.ɚ.wɝːt/, /ˈlɪv.ɚ.wɔːɹt/

Noun

liverwort (countable and uncountable, plural liverworts)

  1. A type of bryophyte (includes mosses, liverworts, and hornworts) with a leafy stem
...
" Retour à l'index du glossaire